Revenu de base & EuroFranc

Revenu de base & EuroFranc

(en passant par la TVT & la TRM)

 

Yoland Bresson

Je vous invite à écouter, si vous ne l’avez pas déjà fait, le podcast « Monnaie Libre » n°46 dans lequel Yoland Bresson rappelle les grands principes de sa théorie de la Valeur Temps qui démontre le Revenu de Base.

L’équation fondamentale qui résume l’impact de la notion de « valeur temps », consiste à représenter le champ économique \mathcal{J} comme :

\mathcal{J}=\frac{{\mathrm d} k}{k} + \frac{{\mathrm d} m}{m} - \frac{{\mathrm d} p}{p} - \frac{{\mathrm c} p}{c}

Où :{k} représente l’étalon temps, {m} la masse monétaire, {p} les prix et {c} la production.

Le champ économique est ainsi représenté comme la différence entre les impacts différentiels relatifs de production monétaire, et les impacts différentiels relatifs de production et d’échange économique.

En conséquence de la loi de répartition des revenus, établie, démontrée et vérifiée, fondée sur la valeur-temps, Yoland Bresson propose un changement de paradigme économique, social et culturel : la « valeur temps » pourrait donner, selon Yoland Bresson, une valeur au temps individuel du citoyen, quelle que soit son activité, via un revenu minimum inconditionnel.

Dans ce podcast, il est aussi rappelé la Théorie Relative de la Monnaie qu’il a préfacée et qui aboutit à un résultat similaire par une autre voie.

La Théorie relative de la monnaie (TRM) est une théorie concernant la monnaie. La TRM repose sur la reconnaissance de quatre libertés économiques que sont :

  • la liberté du choix du système monétaire (la monnaie ne s’impose pas),
  • la liberté d’utilisation des ressources (économiques et monétaires)
  • la liberté d’estimation et de production de toute valeur (un principe de relativité économique),
  • la liberté d’échanger dans la monnaie (afficher, comptabiliser, échanger dans l’unité monétaire choisie).

La TRM aboutit au résultat qu’une monnaie libre est une monnaie fondée sur un dividende universel qui ne dépend que de la masse monétaire à l’instant considéré, du nombre d’individus membres de la monnaie et de leur espérance de vie moyenne.

Dans la TRM 2.718, Stéphane Laborde présente les travaux d’une lignée de penseurs de l’économie dans l’analyse historique qui passe par John Locke, puis Thomas Paine, suivi de Clifford Hugh Douglas et enfin de Yoland Bresson. Ce qui permet à compter du XVIIème siècle de voir clairement comment le développement des monnaies immatérielles s’accompagne d’une tendance à mieux comprendre le relation entre monnaie et temps d’existence individuel.

La 2.718 rappelle aussi la fameuse citation de Thomas Paine dans « les droits de l’homme » publiés en 1791 – 1792 et qui dicte presque mot pour mot les causes et conditions fondamentale des raisonnements développés dans la TRM liés à l’espérance de vie limitée des hommes, fondements d’un degré de liberté irréductible.

Dans un article publié en 2012, le journaliste et cofondateur du mouvement français pour un revenu de base, Stanislas Jourdan, réalise une synthèse qui établit la position de la TRM vis à vis d’autres théories monétaires : néochartalismeautrichienne, et monétarisme de marché.

Le projet de système monétaire libre OpenUDC est ouvertement inspiré de la TRM.

Depuis janvier 2014, uCoin, un projet libre inspiré d’OpenUDC et de la TRM a vu le jour, utilisant nodeJS. uCoin va pouvoir être testé prochainement en vue d’être amélioré.

Le revenu de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni exigence de contrepartie (selon la définition du Basic Income Earth Network (BIEN))

Le revenu de base est défendu au niveau mondial par des politiques allant les altermondialistes aux libertariens , des universitaires, des personnalités et des associations notamment regroupées au sein du BIEN.

Les arguments invoqués pour sa mise en œuvre vont de la liberté et de l’égalité à la réduction de la pauvreté, au combat contre des conditions de travail inhumaines, à l’amélioration de l’éducation et à la réduction de l’exode rural et des inégalités régionales. Le revenu de base peut aussi être justifié comme un dividende monétaire ou crédit social reçu par chacun lié à la propriété commune de la Terre et à un partage des progrès techniques passés. Cette mesure permet aussi de lutter contre le chômage et d’améliorer la flexibilité du marché de l’emploi en luttant contre les trappes à pauvreté créées par les mesures de type revenu minimum ou impôt négatif.

***

Yoland nous explique ensuite les grandes lignes de « l’EuroFranc » pour sortir l’euro de l’impasse actuelle, une approche de bi-monnaie qui serait une voie médiane entre le tout euro et la sortie de l’euro.

Je trouve cette idée fabuleuse : il serait souhaitable qu’elle soit mise en place au niveau national, mais aussi dans tous les états de l’union économique européenne …

… Pour mieux comprendre cette proposition (et dans l’attente d’un écrit/wiki expliquant cette idée clairement), je vous laisse écouter cette émission très intéressante.

 

sam7

 

 Monnaie Libre n°46 [ 1:25:30 | 81.81 MB ] Play in Popup | Download

 

>>> Sources & plus d’infos sur :